Charlemagne CHU

Une formation « professionnalisante »

Le site « Charlemagne CHU » abrite le domaine paramédical et plus particulièrement le bachelier en Biologie médicale – option "Chimie clinique" (Technologue de laboratoire médical).

Au vu des besoins matériels de la formation, les locaux  de « Charlemagne CHU » sont idéalement situé au sein du campus universitaire sur le site du CHU de Liège. Les étudiants sont donc directement plongés dans le cadre médical de la profession et les interactions avec les laboratoires cliniques et les laboratoires de recherche scientifique sont courantes.

L’équipe pédagogique est constituée d’enseignants statutaires, assurant la transversalité et la cohérence des différentes unités d’enseignement. S’ajoutent de nombreux professeurs invités, issus du domaine professionnel, permettant une mise à jour constante des apprentissages en fonction de l’évolution des technologies utilisées en laboratoire et un partage de leur expertise professionnelle.

Les activités d’enseignement comprennent des cours théoriques, des séances d’exercices, des séances de travaux pratiques en laboratoire et des activités d’intégration professionnelle (séminaires, visites d’entreprises, stages en milieu professionnel, ….).

Accès à un équipement à la pointe de la technologie

La catégorie paramédicale dispose d’équipements évoluant régulièrement. Elle dispose de 2 laboratoires équipés :

  • Un laboratoire de biologie (Hématologie, Microbiologie, Chimie clinique, Biologie moléculaire) : des microscopes, un microscope équipé d’une caméra et d’un système de projection, un thermocycler, des appareils pour électrophorèse (ADN, protéines, …), des spectrophotomètres UV/visible, ….
  • Un laboratoire de chimie comprenant le matériel de base et spécifique aux TP de chimie (chimie générale, chimie organique, chimie analytique, chimie physique, biochimie) : balances électroniques, pHmètres, spectrophotomètres UV/visible, HPLC, ….

Par ailleurs, la catégorie collabore avec de nombreux laboratoires (CHU, Ulg, Centre GIGA) pour la réalisation de séances de laboratoire plus spécifiques dans des domaines tels que les biotechnologies, la culture de cellules eucaryotes, l’histologie, …

Un cursus axé sur la pratique

Le 1er bloc de 60 ECTS fournit une formation théorique de base de manière à construire une base scientifique solide. Cette formation est complétée par de nombreuses séances de travaux pratiques.

Les cours des 2ème et 3ème blocs abordent des matières plus spécialisées propres au métier de technologue de laboratoire. Les applications pratiques tentant de coller au plus près du travail professionnel.

Le 3ème bloc comporte des stages en milieu professionnel dans des laboratoires cliniques (dans les disciplines déterminés par l’Arrêté Royal : chimie clinique, hématologie et microbiologie), en industrie.

Les activités d’apprentissages ont été pensées pour permettre aux étudiants d’acquérir efficacement les compétences nécessaires à l’exercice du métier de technologue de laboratoire médical, à savoir :

  • S’impliquer dans sa formation et dans la construction de son identité professionnelle
  • Prendre en compte les dimensions déontologiques éthiques, légales et réglementaires
  • Gérer (ou participer à la gestion) les ressources humaines, matérielles et administratives
  • Concevoir des projets techniques ou professionnels complexes dans les domaines biomédical et pharmaceutique
  • Assurer une communication professionnelle
  • Pratiquer les activités spécifiques au domaine des sciences biomédicales

Le cursus comporte 180 crédits ECTS et est divisé en 3 blocs dont les activités d’apprentissage sont de plus en plus spécifiques au métier de technologue de laboratoire médical. Le dernier bloc est constitué en bonne partie de stages. 600 h sont consacrées à cet effet aux 3 stages légalement obligatoires de chimie clinique, hématologie et microbiologie. Ces stages sont prérequis à l’obtention de l’agrément nécessaire à l’exercice du métier de technologue de laboratoire médical.

Afin de mieux armer les étudiants pour affronter le marché professionnel, la Haute Ecole Charlemagne a dédié 120 h de son cursus pour la réalisation d’un stage supplémentaire en « Industrie ».

A la fin de sa formation, le diplômé aura donc effectué 3 stages de 3 semaines et un stage de 9 semaines (au choix parmi les 4 domaines). Au cours de ce stage de 9 semaines, l’étudiant aura eu l’occasion de participer à un projet de recherche (clinique/biomédical) lui permettant de construire une stratégie scientifique débouchant sur la rédaction et la défense orale d’un travail de fin d’études.

Les stages ont pour but de favoriser l’interaction entre la théorie et la pratique, et permettent de réaliser le transfert des apprentissages acquis.

Les stages permettent notamment aux étudiants :

  • de s’intégrer dans une équipe de professionnels
  • de résoudre des problèmes inhérents à la profession de technologue de laboratoire
  • de développer l’autoapprentissage et l’autorégulation au sein du milieu professionnel
  • de gérer la relation aux patients
  • de respecter la stricte confidentialité de toute information propre au laboratoire/à l’industrie d’accueil
  • de suivre les règles de déontologie et d’éthique de la profession de technologue de laboratoire
  • d’adopter les attitudes adéquates au sein du milieu professionnel
  • -          …